Rapaces dans le ciel de Calais – suite et fin…

Sur ces dernières photographies, nous voyons que les soigneurs et fauconniers, avant même leur passion, sont des personnes qui aiment leurs oiseaux comme si c’étaient leurs propres enfants. Ils leurs dévouent beaucoup de tendresse, de caresses…

On sentait l’inquiétude grandissante quand leur rapace partait plus longtemps que prévu. Il y avait de quoi, avec toutes les mouettes et goélands qui résident autour du Fort-Risban et de la plage.

Merci à toute l’équipe, préservez ces espèces en voie de disparition le plus longtemps possible !

Pas encore aimé 7 likes

Google Translate Google Translate